Je n’ai plus aucun respect pour Youtube


Je n’ai plus aucun respect pour YouTube.

Et c’est grâce à ça que ça marche.

Je suis comme beaucoup d’autres dans ce métier : après des années à poster des vidéos, à me faire insulter par des guignols, à me prendre des pouces rouges, à me faire juger par des enfants alors que j’essaye de parler à des marketeurs….

… J’ai développé une allergie à YouTube.

Tu peux parler à n’importe qui d’autre qui fait le même métier que moi : il te dira probablement la même chose.

Dans les groupes de discussions entre pros auxquels je participe, on lit souvent des choses comme « YouTube c’est le mal » ou « YouTube c’est le diable ».

Bref. Je n’aime pas YouTube, et je suis loin d’être le seul dans ce métier.

J’ai même posté une vidéo d’adieux, pour ne plus rien avoir à faire avec cette plateforme satanique.

Et puis… pour finaliser un nouveau système marketing que je testais, j’avais besoin plus que tout d’avoir des inscrits EN MASSE tous les jours sur ma mailing-list.

J’ai tout testé (et j’ai tout expliqué au fur et à mesure sur mon Canal Telegram : tu peux encore tout voir dessus parce que les nouveaux inscrits ont accès à l’historique complet).

J’ai imaginé des systèmes complexes. Testé plusieurs approches avec la publicité.

Mais dans chacune des idées que j’ai testées, il y avait toujours quelque chose qui ne me plaisait pas. Soit il fallait faire des partenariats, soit acheter de la publicité… bref.

Il me fallait un système plus simple pour avoir des inscrits en masse.

Et c’est la que j’ai imaginé une toute nouvelle façon d’utiliser YouTube, qui ne prendrait que 10 minutes par jour : lire mes articles en enregistrant l’audio (ils sont déjà écrits ; pas de travail à part les lire) et mettre une image dessus. Et terminer la vidéo par un appel à l’action pour s’inscrire sur ma mailing list.

Vu que je n’avais pas d’image, et que je voulais tester mon idée dans les 5 minutes, je demande à un ami de me filmer en train de casser une cannette de bière. Et je mets la vidéo en boucle, que je monte avec l’audio dans lequel je lis l’article.

Ça a donné ça.

Je suis d’accord avec toi : cette vidéo, c’est juste la honte.

Je m’attendais à avoir 100 pouces rouges par vue. J’ai même posté le truc sur mon canal Telegram en disant aux gens : « On va regarder ensemble les pouces rouges arriver en live, et on va rigoler ».

Le résultat ?

Non seulement les gens ont aimé la vidéo (presque pas de pouces rouges… et un excellent ratio de pouces bleus) mais j’ai commencé à récupérer des inscrits !

Du coup, la réflexion a continué. J’ai tout fait pour améliorer le système.

Et sur mon groupe de discussions Telegram, j’ai continué à montrer l’envers du décor avec des vidéos backstage et des explications sur toutes les étapes de la réflexion, ainsi que les résultats obtenus (tu peux encore voir tout l’historique si tu rejoins le canal maintenant).

Donc ça, je ne t’en parle pas ici. C’est réservé à Telegram.

Mais la morale de l’histoire, c’est qu’il faut arrêter d’avoir peur de YouTube.

YouTube est une poubelle, du coup tu n’as pas de comptes à lui rendre.

Tu t’en sers comme d’un outil qui ne serait là que pour te ramener des mails. Et moins tu as de respect pour YouTube, mieux tu peux l’exploiter.

Il n’y a pas de scrupules à avoir. Si tu as utilisé YouTube comme moi pendant des années, tu n’as déjà plus aucun respect pour le truc.

YouTube est ton larbin qui n’à qu’une seule utilité : te ramener des mails en masse.

Et plus tu penses comme ça, moins tu as peur d’y poster des trucs loufoques.

Moi, je ne fais plus rien sur YouTube que d’y récupérer du gros mail qui tache et qui colle.

Et du coup, je prends ma revanche sur l’empire du mal.

Essaye chez toi : tout est une question de mindset.

Tu n’essayes pas de faire des vues. Tu n’essayes pas de te faire aimer. Tu n’essayes pas de te faire bien voir.

Tu es juste la pour exploiter la plateforme du diable, et lui sous-titrer autant de mails que tu peux.

A demain,

Marketing Naturel.

PS : Ne tape pas. Je dis juste les choses comme elles sont, et comme je pense.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *